Axe 3. De l’histoire des sciences et des techniques à l’histoire politique et économique

La gestion de l’eau, que ce soit dans la ville ou dans le territoire, répond à des politiques civiques ou économiques. Le réseau s’interrogera sur les stratégies d’acquisition, de distribution et de consommation de l’eau développées par les principales sociétés méditerranéennes préromaines. Quels choix pour quels pouvoirs politiques ? Quelles préférences pour quelles cultures ? Jusqu’à quel point les systèmes techniques en lien avec la gestion de l’eau ont-ils un rapport avec l’organisation des sociétés et leur régime politique ? Un réseau hydraulique suppose une organisation contrôlée à une certaine échelle, qu’il s’agisse d’un bassin versant ou de la vallée du Nil…

Les rencontres entre les partenaires s’orienteront sur les questionnements concernant la mise en place de modèles techniques, l’évolution des savoirs et les transferts technologiques entres les sociétés méditerranéennes (de Corinthe à Apollonia et Syracuse ; entre Grecs et Carthaginois ; entre Grecs et Etrusques, entre Perses et Grecs). Quelle est l’évolution des techniques de l’époque archaïque à l’époque hellénistique. Ces problématiques nous conduiront nécessairement à nous interroger sur les transferts des techniques hellénistiques aux modèles romains. Autant de pistes qui seront lancées dans l’actuel projet pour être approfondies dans le cadre de la pérennisation du réseau, via une demande de programme européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *