IIe symposium international du projet HYDRΩMED

Le 2e colloque HYDRΩMED intitulé Installations hydrauliques et gestion de l’eau en Méditerranée au 1er millénaire avant J.-C. a eu lieu à l’université de Palerme entre le 3 et le 5 décembre 2015. Il a rassemblé une quinzaine de chercheurs, français, italiens, albanais, allemands, américains, espagnols, et grecs, autour des techniques d’approvisionnement et de stockage. Les deux premières journées ont été consacrées aux communications des chercheurs. Pendant la 1ère session, De l’Âge du Bronze à l’Âge du Fer, Raphaël Orgeolet nous a dressé un état des lieux de la recherche sur les politiques hydrauliques des Mycéniens tandis que Maria-Ausilia Fadda, qui n’avait pas pu se déplacer, nous avait envoyé un texte, lu par Iván Fumadó Ortega, sur les installations nuragiques en contexte cultuel. Romaric Bardet nous a proposé une relecture des citernes des acropoles d’Argos, rendue possible par ses fouilles récentes. La 2e session a abordé la question des politiques de grands travaux, à travers les ouvrages monumentaux attribués généralement par les sources littéraires aux grands régimes tyranniques : Panagiota Avgerinou et Stella Drini (dont la communication a été lue par Betsey Robinson) ont présenté leurs travaux récents sur les aqueducs de Mégare pour l’une et la fontaine dite de Théagénès pour l’autre, tandis que Sophie Bouffier a relaté les recherches en cours sur l’aqueduc Galermi de Syracuse. IMG_5760b

A droit, on suit avec intérêt l’exposé de Frerich Schön (Uni. Tübingen).

La 3e session s’est concentrée sur les citernes ou plus largement les structures de stockage. Les communications d’Iván Fumadó Ortega et Frerich Schön sur les installations puniques, celles d’Elena Sánchez López sur les citernes ibériques et de Nicolas Foulc sur les citernes indigènes d’Ensérune ont dressé un panorama large de ce type de structures, panorama qui a montré la diversité des choix, mais aussi les analogies entre certaines sociétés. La 4e et dernière session a orienté la réflexion sur des sites spécifiques : Diego Elia et Valeria Meirano ont alimenté la discussion en décrivant l’égout découvert dans leurs fouilles de Locres, égout qui traversait la ville malgré ses dimensions impressionnantes au 6e s. av. J.-C. Lorenzo Nigro a souligné les liens entre symbolique cultuelle et astrologique et installations hydrauliques du sanctuaire du Kothon de Mozia. Nos hôtes palermitains, Oscar Belvedere et Stefano Vassallo, aidés de Giovanni Polizzi, nous ont préparés à la visite du samedi par un tableau des choix faits par les Solontins et des Himéréens pour s’adapter au contexte hydrologique de leur ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A gauche, le groupe monte la rue principale de l’ancienne cité de Solunte.

Le dernier jour, en effet, a été très riche en discussion sur ces sites en particulier à Solunte, où grâce aux compétences rares de l’hydrogéologue Vincent Ollivier, des questions jusque-là irrésolues ont trouvé une réponse. Le soleil nous a accompagnés tout au long de cette journée, au point que certains d’entre nous ont retravaillé leur bronzage….

20151205_144326

On discute a Himera sur l’interpretation historique et politique des distributions d’îlots.

Les  échanges de cette 2e rencontre HYDRΩMED se sont déroulés dans une joyeuse convivialité,  entretenue par la générosité de la cuisine palermitaine et l’hospitalité de Stefano Vassallo et Oscar Belvedere. Les actes seront proposés d’ici quelques mois à la collection de la Bibliothèque d’Antiquité Méditerranéenne et Africaine, publiée par Errance-Actes Sud.